0

Le roi des oiseaux de Gwendal Le Bec

Tous les oiseaux sont réunis pour désigner celui qui sera le roi. Pour les départager, il faut bien choisir un critère. Malgré le souhait des dodos, la taille du bec n’entrera pas en ligne de compte. Non, sera roi celui qui volera le plus près du soleil.

La course commence. Certains abandonnent très vite, plus habitués à voleter d’arbre en arbre qu’aux grandes migrations. D’autres, tenaillés par la faim, préfèrent renoncer au titre.

vol

Je ne dévoile pas la chute qui est très jolie et qui prouve que ce n’est pas la taille ou la force qui permet de vaincre mais que, parfois, la ruse suffit. Mieux vaut préserver ses forces pour remporter une victoire.

Les dessins sont tous en noir, blanc et orange. Les oiseaux sont fuselés pour mieux mettre en valeur la vitesse de leur vol. le format de l’album permet d’apprécier ces illustrations et de découvrir quantité d’oiseaux.

Un coup de coeur ici.

roi des oiseaux

Album publié chez Albin Michel Jeunesse.

Publicités
2

Ze vais te manzer !

Un loup affamé se promène dans les bois. Soudain, il aperçoit un joli petit lapin blanc bien dodu. Il se jette sur lui en hurlant : « Ze vais te manzer ! »

Le petit lapin, très sympa, l’arrête et se propose d’aider le loup qui, après vérification, a bien un cheveu sur la langue. Il lui promet de revenir très vite avec une pince à épiler.

bouche ouverte

Le loup attend sagement, bouche ouverte.

Au bout d’un certain temps, surgit un joli lapin roux. Le loup essaie de crier qu’il va le manger. Pas facile en gardant la bouche grande ouverte…

Le petit lapin, lui aussi très sympa, lui dit que ce n’est pas comme ça qu’il faut faire. Il lui prodigue quelques conseils : il doit se cacher derrière un arbre et bondir brusquement sur sa proie. Il lui propose donc de faire comme si rien ne s’était passé et de rejouer la scène. Le loup apprécie le geste et file se cacher derrière un arbre.

Evidemment, le lapin s’en va et ne revient pas.

Le loup, lui, attend plusieurs heures sagement.

Soudain, un bruit ! Il saute sur sa victime en lui croquant la queue. Aïe ! Cette fois, ce n’est pas un joli lapin mais un énorme ours…

Le loup finit mal. Il perd toutes ses dents dans cette dernière aventure.

Du coup, il devient végétarien !

Une histoire très drôle. Un très bel album !

ze vais te manzer

Album publié chez Frimousse.