1

Le petit lapin de Noël d’Olga Lecaye

Tout le monde s’active dans la famille lapin. Il faut cuisiner, décorer. Papa et Maman lapin sont aidés par leurs enfants mais, personne n’a besoin du dernier de la famille : trop petit, il pourrait se blesser !

Quand le jour se lève, le 25 décembre, toute la famille découvre que le Père Noël n’est pas passé. Il a tant neigé durant la nuit que leur maison est devenue invisible sous le blanc manteau. Qu’à cela ne tienne, Petit Lapin va prouver à tout le monde qu’il n’est pas si petit que ça. Il n’a qu’un objectif : trouver le Père Noël pour rapporter les cadeaux de ses frères et soeurs.

En chemin, il ccroise une petite souris perdue, un rouge-gorge affamé. Il leur viendra en aide bien sûr et ils l’accompagneront dans sa quête.

Quand enfin, il aperçoit le chalet du Père Noël Petit Lapin décide de presser le pas et de traverser un lac gelé. Catastrophe, la glace se rompt ! Heureusement la petite souris le retiendra, le rouge-gorge volera à son secours. Quant aux rennes du Père Noël, ils le porteront jusqu’au chalet où l’on prendra bien soin de lui.

Une fois que Petit Lapin aura repris ses esprits, il racontera son aventure au Père Noël. Impressionné, celui-ci lui prêtera son traîneau afin qu’il puisse rapporter tous les présents à sa famille.

Tout le monde verra alors à quel point, Petit Lapin a un coeur grand comme ça et un courage pas moins impressionnant.

Un bel album sur l’entraide et l’amitié. Une histoire de Noël pour comprendre que Noël c’est d’abord penser aux autres avant de penser à soi. Des dessins très doux. Un prix mini.

lapin de noëlAlbum publié à l’école des loisirs.

Publicités
2

Jeux croisés de Marie Sizun

J’ai tellement aimé Un Léger déplacement que j’ai poursuivi ma découverte des romans de Marie Sizun avec Jeux croisés.

Marthe est professeur de mathématiques. Mariée à Pierre, elle mène une vie sans histoire. Elle aime passer ses vacances dans la petite maison bretonne dont elle a hérité à la mort de sa grand-mère. Son mari déteste cette maison trop petite, sans confort. Il ne comprend pas qu’elle représente bien plus que quatre murs pour Marthe. Elle y a passé les six premières années de sa vie, aimée , entourée, choyée par cette grand-mère alors qu’Yvonne, la mère, refaisait sa vie à Paris, sans chercher à comprendre sa fille, sans même essayer de s’en rapprocher.

Alors, lorsque pierre la quitte, Marthe perd tout ce qui était bon dans sa vie. Il lui donnait confiance et l’aimait alors que sa mère et sa demi-sœur passent leur temps à la dévaloriser, elle qui n’a même pas été capable d’être mère.

Marthe perd pied. Elle décide de quitter Paris pour rejoindre la Bretagne qui lui semble alors un refuge ou nul ne la jugera. Elle part et, en chemin, alors qu’elle s’arrêt faire quelques provisions, elle rencontre quelqu’un qui semble aussi délaissé qu’elle, aussi malheureux qu’elle : Ludo. Il a environ 8 mois, il hurle dans un caddie, s’en que personne ne se soucie de lui.

Alors, Marthe, qui n’a jamais aimé les enfants, qui n’a jamais souhaité en avoir, s’empare du petit garçon.

Elle quitte le magasin avec l’enfant et rejoint la Bretagne.

Elle y passera 5 jours. C’est peu et pourtant ce court séjour la rendra à elle-même.

Evidemment, Ludo a une mère. Elle s’appelle Alice. Elle a 18 ans et, bien souvent, sa vie de mère célibataire lui pèse. Elle est si jeune, elle voudrait s’amuser ! Alors, Alice attend un peu avant de déclarer qu’elle a perdu son fils.

Ce roman se lit très vite. On a très envie de savoir ce qui va advenir de ses deux femmes si différentes avec, pourtant, autant de fêlures, de blessures et de souffrances. Ce qui est marquant, c’est leur solitude et le poids du silence.

La réussite de Marie Sizun est aussi de faire de Ludo un personnage à part entière. Petit bouddha, il est songeur, tranquille. Il observe ce qui se passe autour de lui et joue vraiment un rôle de révélateur.

Un roman très beau à lire absolument !

jeux-croises

Roman publié aux éditions Arléa et au Livre de poche.

0

Un léger déplacement de Marie Sizun

Enorme coup de coeur pour ce très beau roman.

Hélène s’appelle désormais Helen. Elle a quitté Paris il y a plus de vingt ans et vit désormais à New York où elle tient une librairie française avec Norman, son époux.

Elle vient à Paris pour régler une affaire de succession : sa belle-mère est décédée et elle est la seule héritière du vieil appartement familial.

Ce retour sur les lieux de son enfance va la plonger dans les souvenirs liés à son père, sa mère, sa belle-mère et aussi son amour de jeunesse. Ce qu’elle considérait comme une blessure va petit à petit être perçu différemment grâce à un « léger déplacement » de point de vue.

Helen et Hélène vont peu à peu se réconcilier. Elle va découvrir que ce qu’elle croyait inamovible ne l’était peut-être pas, que tout être a ses failles, ses secrets et ses blessures.

Une très belle lecture.

sizun

Roman publié chez Arléa.

0

Armand veut changer de papa

La vie d’ours, ce n’est pas facile tous les jours… Il faut aller chercher du miel pour obéir à papa alors que l’on voudrait tellement s’amuser… Armand décide donc de changer de papa. Peut-être que c’est mieux dans une autre famille !

L’ourson part donc à l’aventure et expérimente les obligations qui existent ailleurs.

Armand va rencontrer beaucoup d’autres papas : le tigre, le serpent…

Image

Finalement ce n’est pas très drôle chez eux non plus et puis, le miel, c’est tellement bon !

Armand retrouvera donc son papa et acceptera beaucoup mieux les contraintes de sa vie d’ourson.

Un très joli album qui fonctionne sur la répétition du même schéma : Armand rencontre une nouvelle famille, discute pour découvrir leur vie puis reprend la route.

Les dessins sont très doux. On adore la bouille d’Armand !

ImageAlbum publié aux éditions Mijade.

1

Qui a peur du grand méchant lapin ?

Quatre lapins, tous frères et soeur, se préparent pour le repas. Malheureusement, il ne reste plus rien à manger dans le terrier.

Pas de problème ! L’un d’eux se porte volontaire pour aller au potager et rapporter une belle carotte.

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Il déterre une jolie carotte quand soudain surgit le grand méchant lapin qui se met à l’insulter. Il lui crie « Tu es bête comme tes pieds ! » Il le menace aussi de l’écraser « comme une crêpe » s’il ne lui donne pas sa carotte et, surtout, s’il ne se tait pas.

Le pauvre petit lapin, terrifié, s’enfuit et regagne le terrier en pleurs. Ses frères et soeur s’inquiètent. Que lui est-il donc arrivé ? Il avoue alors qu’il est « bête comme ses pieds ». N’importe quoi affirment les autres.

L’un de ses frères va alors au potager. Et, évidemment, le grand méchant lapin surgit à nouveau !

L’histoire se répètera avec les trois frères. La petite soeur parviendra à leur faire avouer qui les a insultés. Elle décidera alors d’aller au potager accompagnée de ses frères. L’union faisant la force, c’est tous ensemble qu’ils parviendront à se venger du Grand méchant lapin qui finira écrasé « comme une crêpe » sous une brouette de carottes !

On aime cette histoire qui est basée sur la répétition de l’action. Sa chute nous plaît beaucoup. Quant aux dessins ils sont très doux, vivants et colorés.

Une jolie histoire pour apprendre aux plus petits qu’il faut parler quand un problème surgit car on trouvera toujours un ami pour nous venir en aide.

méchant lapin

Album  publié chez Mijade.

Merci Mamie pour le cadeau !

 

0

Renato aide le Père Noël

Renato est un petit renne très sympathique. Il a un seul défaut : il est nul en sport. Cela l’amène à subir de nombreuses moqueries de la part de ses compagnons.

A l’approche des fêtes, le Père Noël lance un cri d’alarme : il  a perdu un paquet destiné à une petite fille ! Celui qui le lui ramènera participera à la livraison des cadeaux en tirant le fameux traîneau.

Ni une ni deux, Renato décide de tenter sa chance d’autant que son grand-père lui a avoué que lui non plus n’était pas vraiment un grand sportif, ce qui ne l’avait pas empêché d’aider le Père Noël autrefois.

Evidemment, Renato saura surmonter son handicap et ses peurs. Il se montrera plus mail que tout le monde et, plus jamais, on ne se moquera de lui.

Une jolie histoire.

renato

Album publié aux éditions Auzou.

0

Le Noël de Fenouil

Dans le terrier, les petits lapins ont bien compris les conseils de papa lapin : pour que le père Noël soit content, il faut être gentil avec les autres et partager ce que l’on a. Fenouil a tellement bien compris que, dès le lendemain, il met en application cela en distribuant aux animaux de la forêt les réserves de sa famille. Et voilà des graines pour les oiseaux qui ne trouvaient rien sur le sol gelé, des épis de blé pour les chevreuils glacés dans la neige, des fruits pour les sangliers.

Evidemment, sa maman est effondrée lorsqu’elle découvre le garde-manger vide. Ses frères et soeurs lui en veulent beaucoup. Papa lapin, lui, relativise : Fenouil a voulu bien faire. Il leur reste de quoi tenir jusqu’à la fin de l’hiver et, le plus important est qu’ils continuent à se serrer les coudes.

Arrive le soir de Noël où une très belle surprise attend Fenouil !

Un très joli album pour apprendre à partager et à retrouver « l’esprit de Noël ».

Les dessins sont tout en délicatesse, les couleurs très douces.

On adore !

Fenouil

Album publié aux éditions Mijade.