0

Le pompon du père Noël de René Gouichoux

Le grand jour approche ! Les lutins ont fini d’emballer tous les jouets fabriqués. Un dernier détail à vérifier : le costume du Père Noël. Quelle horreur, les mites sont passées par là et il est tout troué. Quant au pompon de son bonnet, n’en parlons pas, il est dans un sale état.

Chaque lutin va devoir se mettre en quête à travers le monde de tous les éléments nécessaires à la fabrication d’un nouvel habit. A l’aide des rayons de lune, ils vont en Afrique, en Inde…

Colin, lui, doit trouver une grand-mère, dans un petit village de France. Elle seule est capable de confectionner un pompon pour le Père Noël. Sa tâche ne sera pas facilitée par ceux qu’il va croiser sur son chemin. Certains ont même le culot de lui dire que le Père Noël n’existe pas ! Heureusement, une petite fille lui viendra en aide.

Vous vous en doutez, le Père Noël aura son habit tout neuf pour sa tournée de l’année et il demandera même à Colin et sa nouvelle amie de l’accompagner dans son traîneau.

Un joli album qui fera voyager les enfants à travers le monde. Les dessins tout en rondeurs sont au service d’un texte qui allie sens et humour.

pomponAlbum publié chez Nathan.

2

Cherche et trouve, les contes comme les enfants ne les ont jamais vus !

Loulou aime beaucoup ces albums dans lesquels il faut observer pour retrouver certains objets, personnages, etc.

Le dernier en date est édité chez Auzou. Il reprend douze contes célèbres : « Le Petit chaperon rouge », « les 3 petits cochons », « Ali Baba et les 40 voleurs »… Les illustrations sont magnifiques et fourmillent de détails. Deux bandes placées de chaque côté de la double page proposent vingt éléments à retrouver.

Pour les plus grands, il y a même une question subsidiaire qui propose de retrouver l’intrus qui s’est glissé dans chaque image.

Un très très bel album qui permet de se concentrer, de se poser, d’admirer, de rêver, de découvrir ou de redécouvrir ces jolies histoires.

cherchetrouveconte2

exemple

cherchetrouvecontecoverAlbum édité chez Auzou.

Merci Mamie pour le cadeau !

0

Sauvons les Morgans !

Loulou est bien trop petit pour que je lui lise ce conte mais, là, il y a urgence !

J’aime beaucoup certains illustrateurs (Bénédicte Guettier, Matthieu Maudet) Emilie Vanvolsem s’ajoute à cette liste. Ses dessins sont toujours tendres sans être mièvres, pleins de poésie. Ils font appel à l’imagination des enfants et à leur intelligence.

Hier, sur son blog, j’ai lu son message concernant un album pour enfant qu’elle a illustré il y a quelques années : Les Morgans de l’île d’Ouessant. Dans ce livre deux contes relatent les aventures des Morgans, petits lutins malicieux vivant sous la mer. Emilie Vanvolsem a choisi l’aquarelle pour illustrer les paysages de l’île d’Ouessant et ces habitants.

L’album a connu de beaux jours mais, aujourd’hui, il est condamné au pilon aussi, il est urgent d’adopter quelques Morgans car rien n’est plus triste qu’un livre qui disparaît !

Extrait :

« Avez-vous déjà entendu parles des morgans ?
Et de l’île d’Ouessant ?
Au cas où vous ne le sauriez pas, je vous le dis : l’île d’Ouessant se trouve au large de la Bretagne, tout à l’ouest.
C’est la dernière terre avant l’Amérique.
Elle ressemble à un grand rocher gris échoué au milieu des vagues.
Aux jours de tempête, les récifs qui l’entourent sont si dangereux que les marins disaient autrefois

« Qui voit Ouessant voit son sang,
Qui voit Molène voit sa peine,
Qui voit Sein voit sa fin. »

[…]

Les morgans sont des lutins de mer, mais des lutins tout à fait particuliers, qui ne ressemblent ni aux korrigans, ni aux farfadets.
Comme vous le savez certainement, les korrigans et les farfadets ont le teint plutôt sombre et l’air rustique. Les morgans, eux, sont si jolis avec leurs joues roses, leurs boucles blondes et leurs yeux bleus qu’on a plutôt l’impression de voir des angelots qui jouent sur le sable — des angelots qui ont un petit air sorcier, c’est vrai, mais cela fait partie de leur charme.  » pp. 6-8