6

Luxor, j’adore !

Une vue de Luxor pour la photo choisie par Leil cette semaine.

luxor

Me regarde pas avec ces yeux-là. Oui, je ressasse. Je sais. Mes j’aime bien moi, regarder ces photos avec toi. Ce sont de bons souvenirs. Surtout cet album. Egypte 1993. J’avais Combien déjà ?… 65 ans. Oui, c’est ça. Mais, tu t’en souviens, j’étais encore en pleine forme. Les heures de marche, même sous le soleil, ne me faisaient pas peur. Je me rappelle de ce jour-là comme si c’était hier. Tu penses ! J’avais voulu voir le lever du soleil sur Luxor.

Je devais partir le lendemain. C’était un mardi. Tu vois, j’ai encore une bonne mémoire. Je m’étais assis par terre. J’attendais. Le ciel a pris une jolie teinte rose. Il y avait ce parfum particulier des fleurs de pavot et des feuilles de menthe humides de rosée. On ne le sent plus après dans la journée lorsque le site est envahi par les touristes. Et là, alors que le soleil commençait son ascension dans le ciel, je t’ai vue. Fine, élancée avec ce regard qui n’appartient qu’à toi. Mi amusé, mi curieux. Tu m’as regardé et tu t’es assise un peu plus loin, sur ma droite. De temps en temps, je tournais la tête vers toi mais, tu étais imperturbable. Toi aussi, tu guettais la montée du soleil. Sans doute pour mieux en profiter ou, plus sûrement, pour t’éloigner, fuir l’agitation qui n’allait pas tarder à remplacer le calme matinal. Tu allais probablement te cacher, dormir et rêver durant la journée pour mieux profiter des nuits, des monuments silencieux, du ciel étoilé, de la fraîcheur de la nuit. D’ailleurs, tu as un peu gardé ce rythme encore aujourd’hui… Non, je ne me moque pas ! Mais, reconnais que tu n’es pas très vaillante le jour, surtout l’été lorsqu’il fait soleil.

Aujourd’hui, nous somme vieux tous les deux. Je t’aime toujours et je ne regrette absolument pas tout ce que cette rencontre a créé comme tracasseries administratives. Te ramener en France n’a pas été une sinécure. Le coup de foudre ne fait pas partie des formulaires du consulat, pas plus que de ceux de la douane d’ailleurs. Mais cela n’a été que du bonheur ensuite. Depuis ce jour et jusqu’à aujourd’hui.

C’est sans doute pour cela que cette photo reste ma préférée.

Bon d’accord, j’arrête. Il est tard, tu as raison. Tu as faim et moi aussi certainement. Sans toi, je crois que je l’oublierais. Alors qu’est-ce que tu veux manger ce soir ma mimine ? Croquettes et bol de lait, ça t’ira ?

1

Stop Spot !

Voilà un jeu de société rigolo adapté aux plus petits. Pas besoin de savoir lire pour pouvoir jouer. Il est juste nécessaire de compter jusqu’à 3.

4 cartes-visages sont à disposition. Elles sont réversibles : garçon ou fille.

Au centre de la table une pioche et un tas de boutons rouges. On pioche à tour de rôle. Soit la carte indique des boutons dont il faut aussitôt garnir la carte- visage soit elle représente des médicaments qui permettent d’atténuer un peu la maladie.

 médicaments

Lorsqu’il n’y a plus de carte à piocher, on compte les boutons sur chacune des cartes-visages des participants (papa ou maman peut aider). Le gagnant est celui qui est le moins atteint.

La carte préféré de Loulou ? « Epidémie » ! Chaque joueur doit mettre un bouton sur sa carte-visage.

épidémie

DJ05171B_lrg

5

Contrat

La photo de la semaine chez Leil.

Il viendra.

Elle sait qu’il viendra.

« Quand » demeure la part mystérieuse de l’affaire.

Sa décision a été prise. Mûrement réfléchie. Elle s’est interdit d’y revenir après avoir signé le contrat. Elle l’a même stipulé dans les clauses personnelles.

Son mari parti, les enfants casés au loin, trop pressés et débordés pour venir la voir. La maison trop grande pour elle seule. Tout cela lui pesait mais, ce qui avait fait pencher la balance, c’était son gentil médecin de famille.

« Vous savez Madame Carlin, il existe des traitements, on peut vous aider à supporter la douleur, à ralentir la progression de la maladie ». Il avait tout expliqué avec douceur et elle avait secoué la tête doucement elle aussi. Elle en voulait pas ralentir quoi que ce soit. Elle voulait continuer à vivre, ne pas être dans le flou, dans le vague à cause de médicaments censés atténuer ses souffrances. Elle ne voulait pas souffrir non plus, subir des interventions qui de toute façon ne la guériraient pas. Elle lui avait assuré qu’elle reconsidérerait sa décision.

Au fond d’elle, elle savait avec certitude qu’elle ne reviendrait pas sur ce choix. Il lui faudrait en finir.

Par elle-même ? Hors de question ! Elle avait toujours été contre cette possibilité ultime. Non, elle voulait quelque chose de plus… imaginatif. Elle avait repensé aux romans policiers qu’elle aimait tant et lisait avec passion  depuis des années. On y engageait des tueurs à gages, on y trouvait sans problème des solutions pour éliminer les ennemis quels qu’ils soient. Alors, régler son compte à son ennemi à elle, quitte à lui régler son compte à elle, ne lui semblait pas inconcevable.

Le plus difficile avait été de trouver les bonnes personnes mais le subterfuge d’un roman à écrire lui avait permis de discuter avec divers policiers, détectives et gendarmes. Elle avait ainsi trouvé LA bonne personne. Elle ne l’avait jamais vue. Elle lui avait parlé deux fois. Elle avait payé et fixé ses conditions : rapide, sans douleur.

Elle ne manquerait à personne.

Elle n’avait plus qu’à attendre.

0

Super mini verger, Haba

Nous cherchions le premier jeu de société pour Loulou.

Nous avons testé et approuvé le super mini verger d’Haba.

Sur la table un plateau présente des arbres fruitiers sur lesquels il faut commencer par placer les pionts aux formes de fruits : pommes, poires,cerises, prunes. Déjà, une activité pour reconnaître les couleurs et les fruits !

Ensuite, on place le pion du corbeau au bout du plateau sur une échelle.

Chacun lance le dé à tour de rôle. Si l’on tombe sur une face couleur, on prend un fruit qui correspond. Si l’on tombe sur la face corbeau, le corbeau s’envole dans l’arbre le plus proche et récupère un fruit.

Le but, récupérer plus de fruits que le corbeau et que le voisin !

Nous avons opté pour la version super-mini pour partir en vacances mais, vivement la version du verger pour la maison !

Un jeu à adopter.