Ce sont des choses qui arrivent de Pauline Dreyfus

Le roman débute par un enterrement. Ce sont les obsèques de la duchesse de Sorrente. Tout le gratin parisien est là malgré la guerre. Nous sommes en 1945.

le reste de l’oeuvre consistera à remonter dans les dernières années de cette femme. Frivole, belle, courtisée, Nathalie de Sorrente vit la seconde guerre mondiale avec légèreté. Certes, il y a bien quelques contrariétés : elle ne trouve plus son rouge à lèvres préféré, son tailleur juif a disparu, il devient bien difficile de pouvoir recevoir correctement ses amis… Mais, le Sud de la France est un abri sûr et tellement agréable.

La duchesse retourne à Paris pour régler une succession familiale et découvre qu’elle n’est peut-être pas celle qu’on lui a toujours intimé d’être.

La guerre prend alors une autre dimension pour une femme qui va gagner en profondeur, en douleurs aussi.

Le roman de Pauline Dreyfus est une lecture plaisante. J’ai aimé découvrir une autre facette de la guerre, celle dont on parle peu : brillante, superficielle, égoïste. Il y a de jolis portraits également et on croise Arletty, Gérard Philippe, les Maeght…

De là à être sur la liste du Goncourt par contre….

Dreyfus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s