0

Renato aide le Père Noël

Renato est un petit renne très sympathique. Il a un seul défaut : il est nul en sport. Cela l’amène à subir de nombreuses moqueries de la part de ses compagnons.

A l’approche des fêtes, le Père Noël lance un cri d’alarme : il  a perdu un paquet destiné à une petite fille ! Celui qui le lui ramènera participera à la livraison des cadeaux en tirant le fameux traîneau.

Ni une ni deux, Renato décide de tenter sa chance d’autant que son grand-père lui a avoué que lui non plus n’était pas vraiment un grand sportif, ce qui ne l’avait pas empêché d’aider le Père Noël autrefois.

Evidemment, Renato saura surmonter son handicap et ses peurs. Il se montrera plus mail que tout le monde et, plus jamais, on ne se moquera de lui.

Une jolie histoire.

renato

Album publié aux éditions Auzou.

Publicités
0

Le premier grand voyage du Père Noël

Autrefois, le Père Noël distribuait ses cadeaux à pied, aidé du chef des lutins, Elwin. Mais, il avait de plus en plus de travail et, chaque année, le lever du soleil se rapprochait de plus en plus de la fin de sa tournée. Si, par malheur, quelqu’un le voyait, la magie liée à sa présence disparaîtrait et il ne distribuerait plus aucun cadeau.

Elwin décide de prendre les choses en main. Il a l’idée de construire un traîneau. Grâce aux lutins, le Père Noël est bien équipé. Il ne reste plus qu’à trouver des volontaires pour tirer ce véhicule magique. Quiconque aura ce poste se mettra à voler.

Une affiche est placardée dans la forêt. Les animaux se précipitent. Le premier à tenter sa chance est un éléphant. Rien à dire pour le décollage et le vol. Par contre, l’atterrissage l’élimine d’emblée des prétendants. Les crocodiles effraient le Père Noël. Quant aux sangliers, ils oublient leur mission pour aller dévorer les pommes d’un pommier.

La nuit de Noël approche et aucun animal n’a réussi à convaincre le gros bonhomme rouge et blanc.

De façon étrange, c’est un accident qui conduira le Père Noël à trouver le candidat idéal.

Notre coup de coeur parmi les lectures de Noël !

Une très jolie histoire de solidarité, d’amitié. Les pages où les animaux tentent leur chance sont très drôles.

Si vous n’en achetez qu’un, précipitez-vous sur celui-ci. En plus, il est à un prix très doux.

rennes ?

Album publié aux éditions Milan.

1

Sacré Père Noël !

Un classique pour présenter la rude nuit de travail qui attend le Père Noël le 24 Décembre ! Ce n’est vraiment pas de tout repos ! On découvre donc au fil des vignettes tout ce qu’on nous cache sur cette fameuse Nuit. Comment s’organise ce vieux monsieur à la barbe blanche ? Que ressent-il ? Qui est vraiment le Père Noël ?

Un album que l’on a plaisir à lire, relire, observer, que l’on soit petit ou grand.

bd

BRIGGS

Album publié chez Grasset.

0

Le premier Noël de Nina

Un soir, Nina la petite souris est intriguée par de jolies lumières derrière la fenêtre d’une maison. Sa maman lui explique que les hommes mettent un sapin dans leur maison et qu’ils le décorent ainsi pour fêter Noël.

Nina n’a qu’une envie : faire comme eux !

Accompagnée de ses frères et soeurs, elle part dans la forêt à la recherche de jolies décorations.

Malheureusement, chaque découverte a déjà un propriétaire : un chien, une pie voleuse, un renard et même une chatte accompagnée de chatons.

Chose étrange ou, peut-être, magie de Noël oblige, tous vont accepter de laisser ce qu’ils possèdent à Nina pour décorer son sapin.

Une fois sa quête achevée, Nina est un peu déçue, son sapin n’est pas aussi beau que celui des humains. Là encore, la magie de Noël opèrera…

Un très joli album où l’on a plaisir à suivre une petite souris drôlement courageuse. Pour chaque animal rencontré, le texte présente un petit refrain expliquant pourquoi il fait cadeau de son objet à Nina.

Un très joli album !

Nina

Album publié aux éditions Milan.

9

P’tit con

Voilà la photo de Leil cette semaine.

limou

Une heure qu’ils roulent, sans se dire un mot. Il est plongé dans son journal. La page de la bourse qui lui fait de temps en temps hausser les sourcils ou marmonner quelques mots incompréhensibles. Lui, il conduit. Heureux simplement de cela. Rouler à pleine vitesse sur cette autoroute. Le plaisir aurait été plus grand s’il était seul mais, il sait qu’il ne sera pas gêné par la conversation de son père. D’ailleurs, a-t-il déjà eu une conversation avec son père ? Pas qu’il s’en souvienne. Il a déjà mis un temps fou à connaître son prénom. Ceux qui lui sont donnés le plus souvent depuis son enfance sont « p’tit con », « fainéant » ou l’indémodable « bon à rien ». Quand on lui demande comment il s’appelle, il a toujours un petit moment de doute avant de réussir à prononcer : Louis.

A presque soixante ans, Louis est riche. Enfin, il le sera vraiment quand son passager ne sera plus là. Il aura alors plusieurs entreprises à diriger, deux ou trois maisons à habiter, un agenda bien rempli. Bref, une tonne d’ennuis qui devraient lui tomber dessus sans tarder. Son père n’est plus si vaillant. S’il a toujours le verbe haut, il a de plus en plus de peine à se déplacer. La canne qu’il prend depuis peu n’est qu’un signe de cette déchéance.

Louis sait qu’il se débarrassera de tout. Moins par incapacité à tout gérer (ça c’est ce que son père croit), que par manque d’envie.

Louis, ce qu’il veut, c’est profiter des petits instants. Lire, rêver, se promener, se faire des amis. Il veut pouvoir dire qu’il s’appelle Louis et non « p’tit con », « fainéant » ou « bon à rien ».

Alors, Louis ne dit rien quand son père, après avoir plié son journal, lui assène un « alors, encore en train de rêver ! Vraiment t’es bon à rien, tu t’intéresses à rien. Qu’est-ce que tu vas devenir ? »

Louis, il ne veut rien devenir. Il veut juste être.