Contrat

La photo de la semaine chez Leil.

Il viendra.

Elle sait qu’il viendra.

« Quand » demeure la part mystérieuse de l’affaire.

Sa décision a été prise. Mûrement réfléchie. Elle s’est interdit d’y revenir après avoir signé le contrat. Elle l’a même stipulé dans les clauses personnelles.

Son mari parti, les enfants casés au loin, trop pressés et débordés pour venir la voir. La maison trop grande pour elle seule. Tout cela lui pesait mais, ce qui avait fait pencher la balance, c’était son gentil médecin de famille.

« Vous savez Madame Carlin, il existe des traitements, on peut vous aider à supporter la douleur, à ralentir la progression de la maladie ». Il avait tout expliqué avec douceur et elle avait secoué la tête doucement elle aussi. Elle en voulait pas ralentir quoi que ce soit. Elle voulait continuer à vivre, ne pas être dans le flou, dans le vague à cause de médicaments censés atténuer ses souffrances. Elle ne voulait pas souffrir non plus, subir des interventions qui de toute façon ne la guériraient pas. Elle lui avait assuré qu’elle reconsidérerait sa décision.

Au fond d’elle, elle savait avec certitude qu’elle ne reviendrait pas sur ce choix. Il lui faudrait en finir.

Par elle-même ? Hors de question ! Elle avait toujours été contre cette possibilité ultime. Non, elle voulait quelque chose de plus… imaginatif. Elle avait repensé aux romans policiers qu’elle aimait tant et lisait avec passion  depuis des années. On y engageait des tueurs à gages, on y trouvait sans problème des solutions pour éliminer les ennemis quels qu’ils soient. Alors, régler son compte à son ennemi à elle, quitte à lui régler son compte à elle, ne lui semblait pas inconcevable.

Le plus difficile avait été de trouver les bonnes personnes mais le subterfuge d’un roman à écrire lui avait permis de discuter avec divers policiers, détectives et gendarmes. Elle avait ainsi trouvé LA bonne personne. Elle ne l’avait jamais vue. Elle lui avait parlé deux fois. Elle avait payé et fixé ses conditions : rapide, sans douleur.

Elle ne manquerait à personne.

Elle n’avait plus qu’à attendre.

Publicités

5 réflexions sur “Contrat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s