Pour seul cortège, Laurent Gaudé

J’aime les romans de Laurent Gaudé. Pourtant, j’ai peiné à rentrer dans celui-ci.

Alexandre le Grand va mourir. Il appelle près de lui divers personnages pour poursuivre, par-delà la mort, sa soif de conquête et de découverte.

Le roman est résumé. Je ne me suis pas attaché aux personnages d’Alexandre mais à celui d’une femme convoquée près de lui pour un rôle bien précis. J’ai trouvé que la véritable grandeur était incarnée par cette figure féminine, prête à tout par fidélité, amour. Laurent Gaudé utilise d’ailleurs une très belle image, vers la fin de l’oeuvre pour matérialiser l’ultime sacrifice de cette femme. Lorsqu’elle est apparue, je suis entrée un peu plus dans l’oeuvre et j’ai aimé suivre son cheminement.

A côté de cela, on retrouve les thèmes de la quête du dernier tombeau, du voyage, du sacrifice qui avaient fait le charme de La Mort du Roi Tsongor.

Il ne faut absolument pas chercher à lire un roman historique. L’apparition d’un cavalier sans tête situant davantage le roman du côté du fantastique, de la folie.

Bref, me reste une impression de lecture mitigée. Comme si à vouloir renouer avec la magie et le souffle épique de La Mort du roi Tsongor, Laurent Gaudé s’était un peu perdu.

Roman publié chez Actes Sud.

Publicités

2 réflexions sur “Pour seul cortège, Laurent Gaudé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s