Bonjour

Retour de l’atelier de Leil. J’ai zappé la semaine passée pour cause de rentrée mais, cette semaine, je m’y remets !

Lui parler. Simplement cela. Parler à quelqu’un d’adulte qui puisse la comprendre lui répondre. Après cette journée, elle n’aspire qu’à cela. Elle sait que dans une heure, lorsqu’elle poussera la porte de son appartement, les enfants se jetteront dans ses bras. La baby-sitter se précipitera vers la sortie. Comme chaque soir, elle aura hâte de retrouver son propre appartement et de fuir les 3 voyous qui lui auront tué les oreilles depuis la sortie des classes. Elle ne peut pas lui en vouloir. Elle ne s’attend pas à ce quelle reste discuter avec elle, qu’elle lui demande comment elle va, qu’elle lui prépare un thé et s’assoit pour l’écouter. Ce n’est qu’une lycéenne qui la dépanne chaque soir avant qu’elle ne rentre de son travail. Une fois la porte fermée, elle répond à chacun. Ici un bisou, là une caresse. Une histoire racontée pendant que l’un prend son bain. Un concours de bulles organisé dans la salle de bain alors qu’elle n’aspire qu’à se plonger dans la baignoire. Puis le repas, les fous rires, les disputes. L’heure du coucher enfin. Mais alors, il est temps d’enfiler son costume de ménagère. D’enchaîner dépoussiérage, rangement, lessive, liste de course, préparation des vêtements pour le lendemain. Se coucher finalement et sombrer jusqu’au matin.

Alors oui, ce soir, elle voudrait parler à cette jeune fille à côté d’elle, plongée dans ce roman. Pourquoi pas ? Après tout, sa vie n’est pas moins intéressante qu’une autre et, la rencontre du jour fait de cette journée un jour étonnant. Retrouver Jean après 10 ans. Savoir qu’elle va le revoir chaque jour. Oui, cela est excitant et terrifiant.

Alors, pourquoi ne pas lui faire lever les yeux de son roman. Un simple bonjour pourrait lancer la conversation. Lui demander si c’est bien, de quoi ça parle et enchaîner avec sa propre vie. Mais, peut-être que cela la fera fuir, se lever, changer de place. Ou peut-être, au contraire qu’elle sourira, écoutera et sera un peu étonnée de faire cette rencontre ce soir dans cette rame de métro. C’est si rare d’y parler à quelqu’un. Chacun s’enferme:  lecture, sudoku, mot-croisés, tablettes lumineuses, écouteurs… On reste avec soi, dans sa bulle.

Alors, peut-être qu’il suffit de se lancer. Faire le premier pas.

« Bonjour. »

Publicités

6 réflexions sur “Bonjour

  1. J’aime beaucoup ton texte… en plus c’est quelque chose que j’ai parfois eu envie de faire, engager la discussion avec une inconnue dans le métro… sans jamais oser jusqu’à présent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s