Le Chapeau de Mitterrand

Un soir, à Paris, Daniel Mercier, dîne dans une brasserie. Sa femme et son fils sont absents et, il est bien décidé à profiter de cette soirée en solitaire pour savourer un excellent dîner.

Au cours du repas, il voit s’installer à la table voisine un illustre convive : François Mitterrand. Daniel fait durer son repas pour profiter au maximum de cette présence et des bribes de conversations qu’il parvient à glaner.

Le repas achevé, le Président s’en va, oubliant son chapeau. Daniel a un instant d’hésitation : le rapporter ou garder la trace de ce dîner hors du commun ? Il opte pour la deuxième solution. Le couvre-chef va alors lui donner une assurance qu’il n’avait pas jusque là. Il agit comme un talisman : Daniel ne craint plus rien. Il prend la parole, ose et gravit ainsi les échelons de son entreprise très rapidement. Quelques temps plus tard, il perdra le chapeau dans un train. Une jeune femme s’en emparera et verra elle aussi son destin transformé.

Nous suivrons ainsi trois des « propriétaires » du chapeau de Mitterrand. Tous verront leur vie bouleversée, remise sur les rails, métamorphosée.

Sur fond des années 80, on se plonge avec délice dans ce court roman tout à la fois réaliste et fantasque.

Les paroles ultimes de François Mitterrand prononcées lors de ses derniers voeux présidentiels en 1994, prennent alors une autre dimension : « Je crois aux forces de l’esprit et je ne vous quitterai pas. »

Publicités

Une réflexion sur “Le Chapeau de Mitterrand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s