Bac philo

Leil a choisi cette photo cette semaine.

Elle avait déjà sorti ses fiches bristol de son sac lorsque je suis entrée dans la rame. Dernières révisions avant la philo. Ca m’a fait sourire et ramenée quelques années en arrière. Je m’étais fait une montagne de cette épreuve et des suivantes. J’avais pleuré toute la journée des résultats, certaine de ne pas l’avoir. Finalement, on avait fait couler le champagne ce soir-là. Bac avec mention. L’avenir s’ouvrait devant moi. J’avais tous les choix.

J’avais envie de lui dire cela. Ce n’était pas si grave, ce n’était rien. Qu’elle arrête de réviser : il était trop tard pour cela. De toute façon, elle avait une mine sérieuse. Ses ongles rongés jusqu’au sang indiquaient à quel point elle était consciencieuse. Elle parlait à voix basse, récitant le contenu de ces fiches noircies d’une écriture fine, serrée. Dans une heure, elle aurait son sujet et je l’imaginais déjà grignotant son stylo avant de remplir consciencieusement une copie puis une deuxième.

Elle a commencé à ranger ses papiers dans son grand sac. Elle tremblait un peu. Je lui ai souri et j’ai croisé les doigts en l’air. Elle a répondu timidement à mon sourire, a murmuré un merci. Elle s’est levée.

C’est à ce moment-là que j’ai vu son ventre déjà rond.

Machinalement, j’ai alors croisé une nouvelle fois les doigts. De mes deux mains. Elle n’a pas vu ce geste : elle était déjà sur le quai.

Si jeune et bientôt mère… Sa route serait sans nul doute plus compliquée que la mienne.

Publicités

5 réflexions sur “Bac philo

  1. Très sympathique ce texte, et cette chute qui apporte une pincée d’émotions et de sentiments… C’est peut-être parce que j’y pense en ce moment, mais je me suis de suite attachée à cette future mère… Elles doivent être au moins quelques unes dans ce cas…

  2. Pingback: En apesanteur | Bric à Book

  3. Oh, on ne s’attend pas du tout à cette chute. Très joli texte qui me ramène en arrière, et puis cette chute inattendue et qui nous fait voir cette jeune fille autrement … Comme toujours, une écriture où l’émotion n’est jamais très loin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s