I have a dream

J’étais partie sur une autre idée mais c’est finalement celle-ci qui s’est imposée à la vue de la photo choisie par Leil.

J’ai fait ce rêve. Etrange et beau. Quand je me suis réveillé, j’étais étrangement calme. Apaisé. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu cette impression de repos réel.

J’étais dans une rue. Autour de moi, la circulation, le bruit de la ville. Aucune couleur. Un film noir et blanc et, pourtant, tout était très vivant et animé. Je voyais tout mais personne ne me prêtait la moindre attention. J’étais invisible.

Chose étrange, au beau milieu de toute cette agitation, j’étais tranquille, serein. Je jouais du piano comme si c’était la seule chose qui comptait. En plein milieu du trottoir, cela semblait la chose la plus banale qui soit. Quand j’y repense d’ailleurs, j’entendais ce que je jouais. Du Satie. Gnossienne 1. J’étais tout à ce que je faisais, je ne voyais rien, je ne regardais personne. L’agitation me portait à cette concentration. Je n’étais que notes, touches, blanc, noir.

Soudain, je l’ai vue et je savais qu’elle aussi elle me voyait. Je n’étais plus simplement une mélodie, j’avais un corps, une apparence. Elle s’était arrêtée. Elle était seule. Elle n’était pourtant pas très grande. Elle me fixait de ses grands yeux bleus. C’était la seule touche de couleur de la scène.

Moi, je ne voyais qu’elle. Je me reconnaissais en elle. Elle était moi. Une autre facette de moi. Celle que j’avais été il y a bien longtemps. Celle qui ne renonçait pas à ses rêves. Quels qu’ils soient. Celle qui pouvait voir ailleurs, plus loin, ce que les autres ne voyaient pas.

Elle me fixait et je ne pouvais m’arrêter de jouer. C’est comme si elle m’ordonnait de poursuivre. Comme si nos vies en dépendaient. Mes mains restaient au-dessus du clavier et, pour rien au monde, je n’aurais voulu mettre fin à cet instant. Le temps était suspendu. Il n’y avait plus que nous, tout le reste avait disparu. Image arrêtée. Temps suspendu. Pause.

C’est là que je me suis réveillé.

Que dire ? Qu’est-ce que cela voulait dire ?

Je crois que je vais me mettre au piano.

Publicités

7 réflexions sur “I have a dream

  1. Je viens de terminer de rapatrier les liens, et je tombe sur ta vidéo. J’ai « utilisé » le même morceau de musique ! 😮
    Je lirai demain matin ton texte, avec les autres. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s