12

Retrouvailles

Voilà la photo choisie par Leil.

– C’est impossible !

– Pourtant, je te promets, c’est elle. Je l’ai croisée par hasard il y a un mois. Je rentrais de chez Ben. Comme on avait bien arrosé son nouveau job, je me suis dit que j’avais halluciné. Le lendemain, sans gueule de bois, j’y suis retourné. J’ai tourné et viré dans le quartier et je l’ai vue. Sans aucun doute, c’est elle. Elle n’a pas changé !

– On a changé, nous, on a 15 ans de plus. Alors, elle… elle doit avoir pas loin de 90 ans…

– Mais non ! Ecoute, à l’époque on la voyait vieille. SA coiffure, sa façon de s’habiller. Sa façon de nous parler mais, si ça se trouve, elle avait à peine 40 ans. On ne pouvait pas lui donner d’âge. On la voyait avec nos yeux d’ados mais…

– Bref, donc, tu la retrouves et tu décides, pour une soirée romantique de m’entraîner en planque ici en pleine nuit… Et après, on fait quoi ? On se présente ? On l’injurie ? On l’embrasse ?

– …

– D’accord. Tu n’as donc aucune idée de ce qu’on va faire ?

– On l’enlève ?

– Oh oui, bonne idée. On la séquestre. De préférence chez toi parce qu’après tout, c’est ton idée. Et là, on la torture. On la fait souffrir comme elle nous a fait souffrir.

– Tu trouves pas que tu exagères ?

– Autant que toi ! Quand tu m’as parlé d’une surprise, j’avoue que j’attendais autre chose de ta part. Une demande en mariage, une jolie bague, un bouquet… Mais pas des retrouvailles comme celles-là !

– Je pensais que ça t’aurait fait rire.

– Rire !!! Mais enfin, mes pires souvenirs de lycée, je les lui dois. Elle avait le chic pour nous terrifier. Chaque cours avec elle était une angoisse. Melle Bourrelier. Quand tu avais son nom sur ton emploi du temps, tu pleurais. Et moi, j’ai eu le bonheur de l’avoir 3 ans de suite. Alors, la torturer avec des équations, des problèmes sans queue ni tête me séduit assez.

– Chut, la voilà !

Publicités