3

Rosalie Blum, tome 1

Vincent est trentenaire, coiffeur. Sa petite amie est partie à Paris et sa vie est rythmée par les coups de fil qu’il lui passe, son travail, les discussions avec son cosuin et les visites chez sa vieille maman. Banale à l’extrême.

Un jour, il croise une femme et une impression de « déjà-vu » le saisit. Il la suit et découvre son nom sur la boîte aux lettres : Rosalie Blum. Il se met alors à l’espionner, à vivre à son rythme, à fréquenter des lieux dont il ne soupçonnait même pas l’existence, à se cultiver. Il va même jusqu’à voler ses poubelles et se déguiser. On découvre alors la vie de cette jeune femme solitaire qui sort beaucoup, va au musée, chante dans une chorale.

Vincent délaisse peu à peu sa mère et son cousin, il rompt avec sa petite amie. Il prend conscience de la banalité de son existence et de sa vacuité.

Lorsque la B.D. s’achève, Vincent reçoit un coup de fil à son salon de coiffure : Rosalie Blum aimerait un rendez-vous !…

J’ai adoré cette B.D.. Tout m’a plu : le dessin, l’histoire, les personnages. J’aime beaucoup la mère de Vincent, vieille femme indigne et possessive qui vit sa vie à travers des poupées qu’elle maltraite pour mieux les sauver et endosser le beau rôle. Rosalie est mystérieuse à souhait. Quant à Vincent, il évolue énormément au fil de ce premier tome.

A lire absolument !

BD publiée chez Actes Sud BD.

Publicités