Tour d’honneur

Voilà la photo choisise par Leil cette semaine :

©Kot

Allez ma jolie, un dernier tour. Pour la gloire. Pour l’honneur ! Pourtant je pensais que tu les aurais séduit, tous. Ca m’a un peu déçu. Je t’aime quand même, je ne te quitterai jamais vraiment. Tu auras toujours une place particulière dans mon coeur. Il est juste temps pour moi de fermer boutique, de mettre la clé sous la porte.

Même mon banquier m’avait fait confiance. Je n’en menais pourtant pas large quand j’étais allé le voir avec mon petit projet dans la poche. Trois lignes sur un bout de papier. Mais j’avais la foi : tu étais avec moi. Une partie de toi dans la poche et rien ne pouvait m’arriver.

Ca en jetait sur le papier quand même ! « Le tour de Paris by night en Cadillac ».

J’ai cru qu’il allait me rire au nez. La crise. Le manque d’expérience. J’avais déjà les arguments pour le contrer. Pas la peine. Il a signé le papier. J’ai eu l’argent. On a commencé notre grande aventure ensemble. Un bon relooking pour toi et pour moi. On a pu te refaire une beauté. T’es devenue rose. Une Cadillac rose. Même Elvis pouvait pas rêver mieux ! Des pubs. Des coups de fil à gauche et à droite pour me faire connaître. Même une petite promenade avec Miss France, juste pour les photos dans la presse.

Tu parles. Les Ricains d’aujourd’hui, c’est plus ça qui les fait rêver. Tout ce qu’ils voulaient, tout ce qu’ils me réclamaient c’était : « un tour dans Parisss dans une deux chevooo, you know ? »

Tu parles si je connais ! Papi en avait une mais, ça en jette quand même moins que toi ! Quant aux Français, crise oblige, ils préfèrent user leurs godasses ou prendre le métro que de venir s’asseoir sur tes sièges en cuir.

9 mois que je te bichonne en attendant. On a fait quoi ensemble ? Trois, quatre petit tour sous la Tour Eiffel. Une ou deux promenades près de Notre Dame…

Je t’aime toujours, tu resteras toujours un peu avec moi, dans mon coeur, dans ma tête. Mais, ce soir, ce sera notre dernière balade en amoureux. Après, je te laisse. Un fou des sixties, plein aux as est tombé sur ma petite annonce. Tu seras bien dans son grand garage. J’ai visité. Il va te bichonner. Tu ne manqueras de rien. Je lui ai juste demandé de garder le rétroviseur. Comme ça, je continuerai à me voir à travers toi.

Publicités

7 réflexions sur “Tour d’honneur

  1. Bonjour Zelda
    ton texte m’a beaucoup plu. il transcrit bien la tristesse suite à un projet qui échoue et l’attachement possible à une voiture
    la dernière phrase est magnifique « Comme ça, je continuerai à me voir à travers toi. »
    Ce qui est bien avec les photo noir et blanc c’est qu’on peut imaginer la voiture de la coleur que l’on souhaite, je n’aurai jamais penser au rose 😉

  2. Bravo pour ce récit original, et même poignant à certains égards, de part la sincérité de ce que ressent votre personnage pour ce qui, manifestement, n’est pas à ses yeux qu’une simple voiture…

    • Oui, tu as superbement retranscrit la tristesse : la dernière phrase est magnifique.

      (Je te pensais en « off » cette semaine, je suis contente de lire ta participation ! :D)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s