Toxique de Françoise Sagan

Je suis allée vers ce livre plus pour les illustrations de Bernard Buffet que pour Françoise Sagan. Finalement, les deux se sont mêlées si intimement que le texte et le dessin se sont apporté mutuellement.

Cet ouvrage est le journal qu’a tenu Françoise Sagan lors d’une cure de désintoxication. Suite à un accident de voiture, elle était devenue dépendante de la morphine qui, à l’origine, devait calmer ses douleurs.

Le texte est brut. Elle y parle de la douleur, de la rencontre avec la maladie, la folie, la solitude. Elle évoque le temps perdu qu’on ne retrouvera jamais, l’avenir qui semble si mystérieux. C’est un texte dense, court, ironique parfois. On est loin de l’image légère que l’on peut avoir de Françoise Sagan.

Quant aux illustrations de Buffet, elles sont superbes.

Texte de 4ème de couverture

« En été 1957, après un accident de voiture, je fus, durant trois mois, la proie de douleurs suffisamment désagréables pour que l’on me donnât quotidiennement un succédané de la morphine appelé le « 875 » (palfium). Au bout de ces trois mois, j’étais suffisamment intoxiquée pour qu’un séjour dans une clinique spécialisée s’imposât. Ce fut un séjour rapide, mais au cours duquel j’écrivis ce journal que j’ai retrouvé l’autre jour.»

Roman publié chez Stock.

Publicités

Une réflexion sur “Toxique de Françoise Sagan

  1. Les dessins ne sont pas vraiment ma tasse de thé, mais il est vrai qu’apposés au texte de Sagan, ils prennent une autre dimension et collent parfaitement au texte.
    Belle initiative !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s