Les oliviers du Négus de Laurent Gaudé

On sait que j’aime ce qu’écrit Laurent Gaudé et mes élèves m’ont offert son dernier ouvrage pour marquer la fin de cette année scolaire.

Il s’agit d’un recueil de quatre nouvelles. D’ordinaire, je préfère la forme longue, le roman qui permet aux idées de se déployer, aux personnages de prendre de la consistance. Ici, j’ai cependant été happée par ces récits.

Dans le premier, qui donne son titre au recueil, le narrateur évoque la figure troublante de Négus, personnage étrange, un peu fou, capable de vivre le passé le plus ancien, de ressentir les terreurs d’autrefois. Dans la deuxième nouvelle, nous voilà aux côtés d’un centurion romain qui doit affronter le déclin de l’Empire dans sa chair. La troisième est ma préférée car elle est tout à la fois réaliste, fantastique et évoque le mythe du Golem. Dans la dernière nous sommes à Palerme dans les pas d’un juge qui lutte contre la mafia et attend la mort.

On retrouve les thèmes chers à l’auteur : les Enfers, les mythes, la mort. La forme brève exige une force chez les personnages qui ne laisse pas indifférent.

Je ne peux donc que vous les conseiller !

Publié chez Actes Sud.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s