1

Le zoo

Loulou adore les imagiers sonores Gallimard illustrés par Marion Billet.

Suite à notre visite au zoo samedi, nous avons découvert l’album qui nous permet de prolonger le plaisir à la maison.

Le principe reste le même, 6 illustrations en double page, une puce sur laquelle on appuie pour entendre le son de l’animal représenté.

On peut donc retrouver le tigre, le koala, le serpent, l’ours et le crocodile.

Les illustrations sont très jolies. Loulou parvient à appuyer seul sur la puce et le format du livre lui permet aussi de le manipuler seul facilement.

A découvrir !

5

Eau

Lundi pluvieux, Lundi heureux pour « Un lundi parmi tant d’autres ».

D’ailleurs, saviez-vous que le proverbe que l’on utilise à tort « mariage pluvieux mariage heureux » est en réalité « mariage plus vieux, mariage heureux ».

0

Louise a une famille nombreuse

Ce n’est pas le cas de Loulou mais, la famille de Louise le fait bien rigoler.

Il faut dire qu’ils sont neuf et qu’un bébé vient de naître. Alors, la vie à la maison demande de l’organisation. Au quotidien il faut apprendre à partager, à accepter le bruit des autres. Mais, ce qui est bien c’est qu’il y a toujours quelqu’un pour jouer ou pour discuter quand on a un gros chagrin.

Un joli album avec une famille de renards bien sympathiques.

Album publié à L’école des loisirs.

2

Emilie fait un gâteau

Il pleut… Impossible d’aller jouer dehors ! Emilie et ses amis s’ennuient.

Heureusement, sa maman a une excellente idée : préparer un gâteau au chocolat pour le goûter.

Les enfants sont ravis. Ils connaissent parfaitement les ingrédients ainsi que la méthode pour faire ce dessert.

Mais, rien ne se passe comme prévu et les bêtises s’enchaînent.

Les enfants n’auront pas leur gâteau mais, ils se seront bien amusés.

Un très joli album de cette fameuse série.

Album publié chez Casterman.

1

Le fils de Michel Rostain

Cela faisait longtemps qu’un livre ne m’avait pas autant émue. On a énormément parlé de ce « roman » de Michel Rostain, récompensé par le Goncourt du premier roman. J’en attendais beaucoup et je n’ai pas été déçue. Il m’a même apporté bien plus.

Michel Rostain perd son fils brutalement d’une méningite fulgurante. Comment vivre après cela ? Comment écrire ? Le peut-on ? C’est  difficile voire impossible c’est pourquoi ce n’est pas lui qui raconte mais Lion, son fils. Il raconte tout : les dernières heures avant la disparition, les heures après. Les jours qui suivent, l’enterrement, les tourments de son père, ses larmes. La présence des proches, les questions qui hantent ceux qui l’aimaient plus que tout.

Il n’hésite pas à rabrouer son père ou à le consoler tendrement.

Ce texte est magnifique, écrit avec justesse, amour, douceur, tendresse. Forcément, on pleure mais on ne peut s’empêcher de sourire aussi parfois.

Le mélange de réalité et de fiction donne une oeuvre hybride qui touche au coeur et reste longtemps dans l’esprit.

A lire absolument !

3

L’atlas de Crocolou

Enorme coup de coeur de Loulou pour cet album que nous avoons regardé trois fois de suite hier soir et, ce matin, il aurait fallu recommencer avant le départ de la maison !

Nous retrouvons Crocolou qui est parti en voyage : il fait le tour du monde. Nous découvrons avec lui les continents. Une première double page présente le continent, ses pays et ses habitants. Un texte permet d’en apprendre davantage.

Sur la double page suivante, Crocolou nous présente la faune de ce continent. Les noms des animaux sont indiqués sur des silhouettes d’animaux sur les côtés. Quand Loulou sera plus grand, nous pourrons nous en servir comme jeu : il faudra retrouver l’animal en fonction de sa silhouette.

Les illustrations sont très colorées. Les  grandes cartes de cet atlas servent d’imagier.

Pour l’instant, Loulou se contente des pages avec les animaux. Il aime aussi essayer de retrouver Crocolou à chaque page.

Nul doute cependant que grâce à cet atlas il sera meilleur que sa maman en géographie !

Album publié chez Actes Sud Junior.

1

Le goût des pépins de pomme

L’intrigue de ce roman tient en une phrase : Iris a hérité de la maison de sa grand-mère Bertha : va-t-elle la conserver ?

Mais cette idée, si ténue soit-elle, se développe au fil des souvenirs d’Iris. Elle se souvient des vacances qu’elle passait là, des drames qui sont survenus dans cette maison. Elle se rappelle de Bertha, en pleine santé bien sûr ,mais aussi de la vieille femme qu’elle était devenue et des pertes de mémoire dont elle souffrait. Elle retrouve Max, le jeune frère de son amie Mira. Cette rencontre l’amènera à se souvenir de sa cousine Rose-Marie. Elle retrouvera aussi un vieil homme qui lui dévoilera un secret de famille.

Bref, c’est un joli roman sur le souvenir. L’auteur l’a parsemé de jolis symboles : un pommier qui fleurit en une nuit, un groseillier qui ne donne plus que des fruits noirs ou blancs, des pommes qui mûrissent en juin. Son héroïne, Iris, semble assez rigide au début mais, pus le roman avance et plus elle devient fantasque. La description des robes de soirée qu’elle enfile pour faire ses courses est assez drôle.

Son talent est de ne pas tout dévoiler d’un coup mais de lever le voile sur le passé de cette famille par bribes. Ce n’est qu’à la fin du roman que l’on connaît toute l’histoire.

4

Où je l’ai mis ?

Ici, on est fan de Benoît Charlat. Avec cet album, nous n’avons pas été déçus !

La maman kangourou fouille dans sa poche. Elle en sort différents objets : une chaussure, une culotte sale, un jouet, un fruit… A chaque fois, c’est la même phrase : « Non, c’est pas ça. Mais, où je l’ai mis ? »

Finalement, elle trouvera ce qu’elle cherchait et, c’est plutôt rigolo.

Toute ressemblance avec un sac à mains n’est à mon avis pas fortuite…

Album publié à L’école des loisirs.