0

Sauvons les Morgans !

Loulou est bien trop petit pour que je lui lise ce conte mais, là, il y a urgence !

J’aime beaucoup certains illustrateurs (Bénédicte Guettier, Matthieu Maudet) Emilie Vanvolsem s’ajoute à cette liste. Ses dessins sont toujours tendres sans être mièvres, pleins de poésie. Ils font appel à l’imagination des enfants et à leur intelligence.

Hier, sur son blog, j’ai lu son message concernant un album pour enfant qu’elle a illustré il y a quelques années : Les Morgans de l’île d’Ouessant. Dans ce livre deux contes relatent les aventures des Morgans, petits lutins malicieux vivant sous la mer. Emilie Vanvolsem a choisi l’aquarelle pour illustrer les paysages de l’île d’Ouessant et ces habitants.

L’album a connu de beaux jours mais, aujourd’hui, il est condamné au pilon aussi, il est urgent d’adopter quelques Morgans car rien n’est plus triste qu’un livre qui disparaît !

Extrait :

« Avez-vous déjà entendu parles des morgans ?
Et de l’île d’Ouessant ?
Au cas où vous ne le sauriez pas, je vous le dis : l’île d’Ouessant se trouve au large de la Bretagne, tout à l’ouest.
C’est la dernière terre avant l’Amérique.
Elle ressemble à un grand rocher gris échoué au milieu des vagues.
Aux jours de tempête, les récifs qui l’entourent sont si dangereux que les marins disaient autrefois

« Qui voit Ouessant voit son sang,
Qui voit Molène voit sa peine,
Qui voit Sein voit sa fin. »

[…]

Les morgans sont des lutins de mer, mais des lutins tout à fait particuliers, qui ne ressemblent ni aux korrigans, ni aux farfadets.
Comme vous le savez certainement, les korrigans et les farfadets ont le teint plutôt sombre et l’air rustique. Les morgans, eux, sont si jolis avec leurs joues roses, leurs boucles blondes et leurs yeux bleus qu’on a plutôt l’impression de voir des angelots qui jouent sur le sable — des angelots qui ont un petit air sorcier, c’est vrai, mais cela fait partie de leur charme.  » pp. 6-8

0

Compote de rhubarbe

Ingrédients :

  • 800 g de rhubarbe ;
  • 100 g de sucre ;
  • 50 g de sucre à la vanille ;
  • eau (4 c. à soupe au début puis ajout en cours de cuisson).

Recette :

  • Laver la rhubarbe.
  • L’éplucher si on le souhaite (je ne le fais pas…).
  • La couper en petits dés (avec des ciseaux je trouve cela plus facile et rapide).
  • La mettre dans une cocotte avec l’eau et les sucres.
  • Faire cuire à feu moyen en remuant de temps en temps et en rajoutant de l’eau (environ 20 mn).
  • Ici, j’ai rajouté à la fin de la cuisson des groseilles du jardin dont je ne savais que faire.

A servir froid ou tiède avec de la glace.

A déguster avec du fromage blanc ou un yaourt nature.

A utiliser au fond d’une tarte.

4

Muffin chèvre-tomates

Version salée pour un plat léger avec salade ou en apéro dans leur version « mini ».

Pour 8 grands muffins ou 20 mini-muffins pour l’apéro.

Ingrédients :

  • 125 g de farine de petit épeautre ;
  • 6 cl d’huile d’olives ;
  • 10 cl de lait ;
  • 1/2 sachet de levure ;
  • 1 oeuf entier ;
  • 1 pincée de sel ;
  • 1 pincée de poivre ;
  • 2 tomates ;
  • 50 g de fromage de chèvre.

Recette :

  • Préchauffer le four à 180°.
  • Mélanger farine, huile, lait, levure, oeuf, poivre et sel dans un saladier.
  • Vider les tomates puis les couper en petits dés.
  • Écraser le fromage de chèvre.
  • Ajouter les dés de tomates et le fromage de chèvre dans le saladier.
  • Mélanger.
  • Placer le mélange dans les moules à muffin.
  • Enfourner pendant 23 mn.

A servir froids ou tièdes (c’est meilleur !).

1

Lie to me

Par hasard, je suis tombée sur le générique de cette série lors de la diffusion de la saison 2.

Intriguée, j’ai regardé l’épisode qui suivait et, je dois avouer, que j’ai beaucoup aimé.

D’abord, il y a Tim Roth et, ça, ce n’est pas rien. Il m’avait marquée dans Reservoir Dogs de Tarantino.

L’histoire est assez originale. Cal Lightman a étudié pendant plusieurs années les expressions du visage des êtres humains. Il est aujourd’hui capable de décrypter les mimiques involontaires de n’importe quelle personne. Il a donc monté son entreprise qui est engagé dans diverses situations : homicides, divorces, morts étranges, procès… Lightman a un humour particulier ( un peu à la Dr House). On en apprend davantage sur lui au fil des épisodes.

Il est entouré par une équipe de choc : une psychologue, un spécialiste des micro-expressions qui pratique l’honnêteté radicale » (il est incapable de mentir, quel que soit le message qu’il doive faire passer…) et une jeune surdouée que Lightman a débauchée dans un aéroport au vu de ses talents.

On se laisse prendre par cette série et on se surprend à guetter les signes que Lightman va décrypter juste pour voir si on arrive à la même analyse que lui.

Il y a peut-être un peu trop de gros plans sur les visages des observés mais, lorsqu’ils sont mis en parallèle avec des visages célèbres (O.J. Simpson, George Bush, Obama, Clinton…) cela devient amusant voire même impressionnant.

1

Nuit agitée

La balançoire est renversée, le toboggan a disparu, la piscine-coquille s’est ouverte toute seule… Des feuilles éparpillées à travers tout le jardin, des branches cassées. Quant aux roses trémières, elles embrassent le sol… Ca a soufflé cette nuit !

0

Ca n’existe pas

Voila un album basé sur la répétition d’une même phrase : « ça n’existe pas ».

Il est vrai qu’un dromadaire hélicoptère, un ours qui fait ses courses, un renard qui mange des épinards, un chat en pyjama, j’en passe et des meilleurs, sont des animaux un peu étonnants.

Le dernier présenté est un mouche avec une grande bouche. Vous me direz « ça n’existe pas ». Et pourtant, lorsqu’on ouvre la dernière page, la mouche nous dit « si, ça existe et je vais te manger ! »

Les illustrations sont magnifiques. Loulou a un faible pour le chat en pyjama avec son doudou souris.

Lorsqu’il sera plus grand, on pourra inventer d’autres animaux étonnants en respectant le système de rime pour la construction de leur particularité (renard/épinard, chat/pyjama…)

Un très très joli album par Matthieu Maudet qui avait déjà publié Le tout petit fermier, un autre coup de coeur de Loulou.

Album publié à L’école des loisirs, collection « Loulou et cie ».

2

Lapinos et Big Boss

Quand il a fallu acheter un doudou de naissance à Loulou, je n’ai pas voulu d’un nounours aux tons pastels. J’ai craqué pour Big Boss. Il est tout doux, en velours gris. Il a des touches de couleurs vives comme une cravate rouge à pois blanc. Il s’attrape facilement dans la version Baby.

Bientôt, il a été rejoint par Lapinos aux longues oreilles et au regard fou.

Pour dormir, Loulou en colle un sur son visage… Au réveil, on se rend compte qu’ils ont dû passer un sale 1/4 d’heure.

Vous pouvez découvrir tous les autres membres de la tribu Deglingos ici.